Menu

Patrick Julou : « J’ai un attachement profond à l’accès aux soins pour tous »

 

 

 

D’où vient votre engagement mutualiste ? 

 

J’ai toujours eu des engagements syndicalistes, politiques et mutualistes. Je me suis engagé dès les années 1990 au sein de la Mutuelle Inter-professionnelle des travailleurs de la Gironde, devenue ensuite la Mutuelle familiale d’Aquitaine, puis Mutami, après sa fusion avec d’autres mutuelles santé locales. J’ai un attachement profond à l’accès aux soins pour tous. En cela, je défends la protection sociale avec une sécurité sociale de haut niveau et une mutuelle pour tous, quel que soit le niveau de revenus. 


                                                                                                                                                                  

C’est ce qui vous anime ?

 

Oui, ça, et la défense les valeurs humanistes et d’entraide. L’engagement mutualiste se construit sur ces valeurs. Finalement, la mutualité fait société et crée du lien social. 


                                                                                                                                                               

 

Quel est votre rôle et vos missions en tant que président de Mutami ? 

 

Je suis à la fois président et animateur du conseil d’administration de notre mutuelle santé. Mon rôle consiste à faire vivre la mutuelle en tant qu’entreprise et en tant que mouvement social. Il s’agit aussi d’apporter des réponses concernant l’accès aux soins des adhérents dans un cadre réglementaire, économique et social de plus en plus contraignant. En effet, les mutuelles santé sont soumises à des normes prudentielles strictes en terme de solvabilité (c’est ce qu’on appelle Solvabilité II), à laquelle s’ajoutent les politiques gouvernementales. C’est dans ce cadre, et dans une société où la santé est de plus en plus marchandisée, que la mutualité livre une bataille sociale et solidaire pour l’accès aux soins pour tous et la défense de la solidarité interprofessionnelle et intergénérationnelle. Le rôle du président et du conseil d’administration consiste à expliquer cette complexité. Mais aussi rappeler que le mouvement mutualiste repose sur la mise en commun et le collectif.  


                                                                                                                                                               

 

Quelle est votre relation avec les adhérents ?

 

Tout notre enjeu est de savoir comment renforcer la relation avec les adhérents au-delà du service rendu. L’assemblée générale (AG) est composée de délégués élus dans des sections territoriales. Leur rôle consiste à animer la vie mutualiste au plus près des adhérents, tout en essayant de relever le défi du renouvellement des militants. Ce choix de la proximité explique la présence des 16 agences Mutami en Nouvelle Aquitaine et en Occitanie. 

 

 

                                                                                                                                                               

 

Quel avenir envisagez-vous pour les agences Mutami ? 

 

Nous souhaitons faire de nos agences des lieux de rencontre, des sortes de tiers-lieux, où sont organisées des distributions de paniers d’Amap (association pour le maintien d'une agriculture paysanne) ou des ateliers d’éducation à la santé ou de prévention. Pour cela, nous aimerions nous appuyer sur notre réseau de partenaires relevant du livre III de la mutualité (centre dentaires et magasins d’optique). 


                                                                                                                                                               

 

Des événements ont-ils déjà été organisés ?

 

Nous avons déjà organisé les 10h de la prévention à Sète. Cet événement a accueilli des associations, des actions de prévention et de dépistage et la tenue d’un débat au sujet de la protection sociale. Bien que d’autres initiatives aient dû être remises à plus tard à cause de la crise liée à l’épidémie de la Covid, nous souhaitons poursuivre dans cette voie-là dès que possible.