Menu

Marjolaine Guidoni : « Mon rôle est d’être à l’écoute »

Marjolaine Guidoni, 28 ans, est conseillère mutualiste à l’agence Mutami de Sète. Un métier qui lui sied comme un gant : son rôle mêle santé et social, au plus proche des besoins des adhérents.

 

Comment vous êtes-vous intéressée à la mutualité ? 


J’ai poursuivi des études dans les métiers du social et du médico-social. J’ai effectué mes stages de BTS et de licence au sein de la mutuelle de Sète. C’est là que j’ai découvert la mutualité et le métier de conseiller mutualiste. A la fin de mes études, je me suis tout naturellement dirigée vers la mutuelle, qui m’a embauchée en CDI. Puis la Mutuelle de Sète a fusionné avec Mutami. Depuis quatre ans, je suis la conseillère mutualiste pour l’agence Mutami de Sète. 

 

Quelles sont vos missions au quotidien ?

Comme mon titre l’indique, je conseille. De la souscription du contrat jusqu’à sa clôture. Je réponds aux différentes questions et demandes des personnes, adhérentes ou non. J’explique les contrats, les prestations santé, les cotisations. Mon rôle est de proposer ce qui correspond le mieux aux besoins de mes interlocuteurs. Je m’occupe aussi des questions d’ordre administratif (changement d’adresse, de situation familiale…). Mais mon travail ne se limite pas à la mutualité. Mon rôle est d’être à l’écoute. En cas de difficultés au niveau social et autres, je peux les orienter vers nos partenaires (Sécurité sociale, Caf, partenaires prévoyance) et les services sociaux auprès desquels ils pourront trouver l’aide nécessaire. Je leur explique les démarches à effectuer et les accompagne jusque dans leurs premiers pas dans ces services. 

 

Vous participez également aux actions de prévention ?

Un des rôles de Mutami est la prévention, en particulier sur le volet nutrition ou accompagnement à la dépendance. En tant que conseillère de proximité, j’informe les adhérents des actions mises en place et des conditions d’accès.  

 

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce métier ?

D’abord, la mutualité repose sur l’entraide, une valeur importante pour moi. Ensuite, être conseillère mutualiste, c’est travailler auprès des gens, être au plus proche de leurs besoins. J’ai le sentiment de faire quelque chose qui compte et d’apporter des solutions à la santé et aux difficultés rencontrées par les adhérents.